Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé Le Blog du Club du mélancolique

Que faites-vous lorsque vous vous trouvez dans une situation d'angoisse de page blanche?

Je ne pose presque jamais de question dans mes sites web. Et je sais pourquoi. Je n'aime pas trop interagir avec mes visiteurs (mon côté timide, qui me fait rater 50% de ma vie); Et comme je l'ai dit, 50% d'une vie, c'est énorme. Et aujourd'hui, il est presque impossible de tenir un site sans au moins un espace commentaire. Donc, je vais utiliser mon espace commentaire pour écrire, en ce jour de crise d'angoisse face à la blancheur de mes pages.

Que faites-vous lorsque vous vous trouvez dans une situation d'angoisse de page blanche?

Moi tout ce que j'ai trouvé de vous demander de l'aide, de dire que je me trouve face à une page blanche qui ne veut se remplir autrement que de ce rien qui le qualifie "page blanche angoissante".

Belles chansons à texte et mélancoliques vidéo Lo'jo Tout est fragile

Je disais dans le club des mélancoliques que les paroles des chansons ne m'intéressaient pas et c'est vrai. Mais cela ne voulait pas dire qu'elles ne sont pas intéressantes...

Image : Anthony Hopkins, il est à l'origine du "The burning heart" qu'il y a sur ma présentation sur mon twitter. Pourquoi? Parce que la musique composée par Hans Zimmer avec la voix de Hopkins est une merveille. Et puis parce que Les Vestiges du jour, quel film ! (évidemment, des merveilles il en a fait).


Il m'arrive d'être surpris et émerveillé par certains textes de musique. Tout à fait normal, après tout je suis moi aussi un être humain comme les autres (ou pas #peuimporte), de toute façon on est tous charmé par la beauté.

Je vais donc mettre ici les exceptions, des chansons dans lesquelles les paroles donnent plus envie de les écouter que l'instrumental.

Just ! Warning : mon but principal n'est pas de vous plaire, je vais donc mettre ce qui me plait (il se pourra…

#NoNSEO NSEO, Graphomane fusionne avec le Melancolique

"J'arrive, transporté par le vent" (dit le druide du Warcraft 3 <3 j'adore cette phrase, mémorisée depuis 2003)

Samedi 06/12/2014 :

 Le Graphomane (l'écriture bordélique) fusionne avec le mélancolique (le catalyseur) = ?


J'ai décidé de changer le nom du "le club des mélancoliques" pour "le mélancolique" tout court.
Car :
ça fait trop marque déposée.
ça fait trop attention, j'y suis ici bien établi alors casse-toi #SEO.

Alors que je ne suis qu'un mélancolique parmi, je crois, tant d'autres. Mon coeur était juste pris par une certaine folie de partage.

Finalement, moi en plus d'être un graphomane parmi tant d'autres, ne suis qu'un blogueur qui parle de sa mélancolie et de sa graphomanie... parmi tant d'autres, à noircir et rayer.

Je l'avoue, j'ai, avant de créer mon club des mélancoliques, vu la chanson de M. Farmer : "je t'aime mélancolie" devant mon article . Et mon article derrière les pa…

Le Club Des Mélancoliques de la tristesse oui mais pas que début du journal: 18 novembre 2014

Le Club des Mélancoliques s'appelle maintenant le Mélancolique

Kevin PEEK A Touch Of Class, Chez les mélancoliques.


Parmi mes nombreuses idées qui commencent dans la plupart comme une détonation, un fusée de promesse qui finalement s'écrase dans l'horreur de la démotivation la plus totale, il m'est venu celle-ci : créer le club des mélancoliques.

Je pense, je crois... de toute façon, je ne peux plus me cacher : je suis un mélancolique.

Image : Lucifer de Franz Von Stuck. Bien. Soyons clair : je ne vois ici qu'un homme qui s'ennuie dans le noir. Ne suis ni athée, ni je ne sais quoi, la religion m'emmerde profondément.


Pourquoi le Club des mélancoliques? Parce que je n'arrivais pas à dormir voilà tout !

"Dans un monde où on mange chaque jour du vagin cuit à la sauce verte ou du sexe de nouveau-né flagellé et mis en rage, tel que cueilli à sa sortie du sexe maternel..." Mon dieu non, pas à ce point là. Au revoir, Artaud

A 1h du matin, je me suis m…